A la découverte de la framboise…

Posté par Flore le 9 décembre 2020 dans Actualités

A la découverte de la framboise…

Découvrez ce qui nous a attiré chez la framboise, ce fruit délicat et sucré additionné d’une pointe d’acidité avec de nombreux atouts nutritionnels.

Un peu d’Histoire

La framboise fait partie de la famille des Rosacées et a pour nom scientifique Rubus idaeus appelée aussi « la ronce du mont Ida ». D’après la légende, la nymphe Ida qui élevait Zeus en Crête sur le mont Ida, se serait écorchée le sein sur une épine de framboisier et une goutte de sang serait tombée sur les framboises, à l’origine blanches, leur conférant leur couleur rose-rouge.

Les véritables origines de la framboise se trouvent en réalité dans les zones montagneuses d’Europe occidentale et d’Asie tempérée (de la Turquie à la Chine et au Japon).

A la renaissance, les framboisiers commencent à être cultivés dans les jardins pour leur parfum, et leurs vertus médicinales. Durant plusieurs siècles, les plants de framboisiers seront peu à peu sélectionnés afin d’obtenir des variétés de plus en plus robustes et fertiles et ce n’est qu’au XIX siècle que les français commenceront à réellement consommer la framboise. Le mot « framboise » en français provient de la déformation de « fraise des bois ».

La Production

La France se positionne comme le 6ème pays producteur européen de framboise avec une production annuelle montant jusqu’à plus de 6 000 tonnes. La production totale annuelle pour l’Europe s’élève à environ 174 670 tonnes. Les trois principaux pays d’Europe producteurs de framboises sont la Pologne, Le Royaume-Unis puis l’Espagne et les trois principaux pays producteurs mondiaux sont la Russie, le Mexique puis la Serbie (1).

La Récolte des framboises

En France, la Corrèze est l’une des principales zones de production ainsi que la région Rhône-Alpes, puis l’Aquitaine et en dernier l’Auvergne. Les framboisiers poussent à l’état sauvage principalement dans les sous-bois montagneux généralement en dessous de 1500 m (Alpes, monts d’Auvergne, Vosges) mais on en retrouve également  en plaine.

Habituellement rouges, il existe aussi d’autres variétés des framboises pouvant être noires, jaunes, oranges, ambrées ou blanches ! Les récoltes s’étendent de fin juin à début octobre et exigent beaucoup de soins et de main-d’œuvre car elles sont fragiles et délicates (1).

Pour la petite astuce, les framboises sont classées en réalité selon leurs périodes de récoltes :

- Les Framboisiers remontants : ces framboises se récoltent en plusieurs fois, d’abord en juillet puis elles continuent de pousser jusqu’en octobre où elles sont récoltées pour la dernière fois.

- Les Framboisiers non remontants : ces framboises se récoltent de juin à juillet uniquement. Ces variétés seront plus utilisées pour la production de confitures, de gelées et de sirops.

Son profil nutritionnel

La framboise est un fruit très riche en nutriments pour sa petite masse comparé par exemple à la fraise.

L’apport calorique pour 100g de framboises correspond à environ 46 kcal (contre 35 kcal pour la fraise). Elles sont riches envitamine C (24,5mg pour 100g contre 32,2mg pour la fraise), potassium (228mg pour 100g contre 171mg pour la fraise), manganèse (1,2mg pour 100g contre 0,3mg pour la fraise) et en fer (0,78mg pour 100g contre 0,18mg pour la fraise). (1, 3)

Pour 100g de framboise on retrouve également entre 6 à 7g de fibres. En comparaison pour 100g de fraise on retrouve plutôt 1,5g de fibres.

Les framboises possèdent également de nombreux polyphénols qui sont essentiellement sous forme d’ellagitannins et d’anthocyanines (ce sont ces derniers qui leur donnent leur couleur rose-rouge) (4). On retrouve également, mais en plus petite quantité, des flavonols (comme la quercétine et le kaempferol) et aussi des acides hydroxybenzoïques…

Bienfaits

Non seulement les framboises sont bonnes à déguster mais elles sont également une source de nombreux bienfaits pour la santé.

Elles représentent en effet une bonne source d’antioxydants grâce à leurs polyphénols. Ces derniers permettent de lutter contre les radicaux libres, provenant du stress oxydatif* que peut subir notre corps et qui sont responsables du vieillissement cellulaire.

D’autres nutriments intéressant chez la framboise sont également leurs fibres qui vont permettre d’agir sur le fonctionnement du transit intestinal en l’accélérant grâce aux petites graines riches en cellulose que l’on retrouve à la surface du fruit (fibres dites insolubles). Mais la framboise contient aussi des fibres dîtes solubles comme la pectine par exemple qui aura, elle, des propriétés régulatrices et adoucissantes (4).

Prévention

Ce fruit grâce à sa richesse en nutriments peut également aider à réduire le risque de différentes maladies quand il est inclus dans une alimentation quotidienne :

- Les Maladies métaboliques (Diabète, Obésité, Cardiovasculaire…) et Cancers

Le développement des risques de maladies cardiovasculaires peut venir de plusieurs paramètres qui se dérèglent au fur et à mesure dans notre corps : un taux d’inflammation qui augmente, l’apparition d’une résistance à l’insuline, une concentration trop importante de lipides dans le sang, une dérégulation de la pression artérielle…

De nombreuses études ont été menées pour tester la modulation de ces paramètres et risques avec différents modèles (cellulaires, humain, …) et également différentes concentrations de consommation de framboise. Il a alors été mis en évidence que (en partie) grâce à la présence de leurs polyphénols, dont les anthocyanes qui ont un fort pouvoir antioxydant, les framboises auraient bien une action préventive et joueraient un rôle important dans la réduction du stress oxydatif et de l’inflammation ainsi que d’autres facteurs de risques associés à ces types de maladies (4,5).

- La Mémoire, un effet neuroprotecteur 

il a également été mis en évidence que la consommation de framboise (toujours en grande partie grâce aux polyphénols présents en forte quantité dans le fruit) pourrait prévenir les lésions cérébrales et permettraient d’améliorer les signaux de communication intracellulaires dans le cerveau afin de limiter les pertes de mémoire associées au vieillissement. (5,6)

De nombreuses autres études ont été réalisées pour mettre en avant tous ces bénéfices, cependant ces résultats doivent être confirmés par un plus grand nombre d’études cliniques chez l’homme. En effet, la plupart ont été effectuées sur des modèles dits « cellulaire » pour mimer l’action. Mais peu d’études ont réellement été réalisées chez l’homme car cela est beaucoup plus long et couteux à mettre en place.

En conclusion, ces baies roses-rouges délicieuses renferment de nombreux atouts, qu’ils soient nutritionnels ou gustatifs, à consommer donc souvent pour pouvoir en bénéficier régulièrement.

* Le stress oxydatif peut avoir différentes origines : le tabagisme, l’alcool, les médicaments, le soleil, la pollution et les activités physiques intensives ou, à l’inverse, la sédentarité…

Pour aller plus loin…

- Découvrez notre recette avec la poudre de framboise Flore ici

- De nombreuses autres recettes sont à découvrir en libre accès sur notre application Flore gratuite, réalisées par des chefs cuisiniers ainsi que par nos premiers bêta-testeurs de Flore

Références :
(1) Site Interfel : les fruits et légumes frais : https://www.lesfruitsetlegumesfrais.com/fruits-legumes/petits-fruits-et-fruits-rouges/framboise/carte-identite#content
(2) Site dédié à la cueillette des framboises : https://www.chapeaudepaille.fr/fruits-legumes-fleurs-cueillettes-chapeau-de-paille/framboises.html
(3) Table du Ciqual. Site : https://ciqual.anses.fr/
(4) Burton-Freeman BM et autres, 2016. Red Raspberries and Their Bioactive Polyphenols: Cardiometabolic and Neuronal Health. Adv.Nutr. Vol7(1), p.44-65. doi:10.3945/an.115.009639
(5) Ma H. et autres, 2018. Evaluation of Polyphenol Anthocyanin-Enriched Extracts of Blackberry, Black Raspberry, Blueberry, Cranberry, Red Raspberry, and Strawberry for Free Radical Scavenging, Reactive Carbonyl Species Trapping, Anti-Glycation, Anti-β-Amyloid Aggregation, and Microglial Neuroprotective Effects. Int.J.Mol. Sci. Vol19 (2) p.461. doi:10.3390/ijms19020461
(6) Zafra-Stone S. et autres, 2007. Berry anthocyanins as novel antioxidants in human health and disease prevention. Mol Nutr Food Re. Vol. 51, p.675-83. doi: 10.1002/mnfr.200700002.